Au fil du (Print)temps – Edito – n°2

Troisième semaine de confinement. La routine s’installe mais pas l’effet de sidération. Dans notre ville, voici l’état des lieux qui nous remonte : pas d’actions publiques fortes ni de communication associée, l’informatique toujours en rade, les sans-abris livrés à eux-mêmes, du chômage partiel à la cuisine centrale de la Ville quand elle pourrait fonctionner pour distribuer des repas de solidarité, des commerçants, des petites entreprises, des structures culturelles en détresse… Le Printemps Marseillais vient d’alerter les pouvoirs publics pour un grand plan d’urgence. Nous voulons que Marseille devienne un territoire test exemplaire de lutte contre l’épidémie : dépistage massif, mise à disposition de masques et de gel hydroalcoolique, réquisition des lieux disponibles, protections sanitaires des travailleurs sociaux et de toutes celles et ceux qui sont en première ligne. Bien d’autres villes se mobilisent pour l’action sanitaire et sociale, avec des bons alimentaires, des repas chauds, l’organisation des réseaux d’entraide, le soutien aux associations et aux entreprises, la mobilisation contre les violences domestiques faites aux femmes. Dans le 1er secteur, nous aurions particulièrement besoin de ces dispositifs. Des milliers de personnes ont été délogées et ont besoin d’un accompagnement particulier. Beaucoup de personnes âgées sont isolées, beaucoup d’habitants connaissent la précarité. Dans ce contexte, nos candidats, nos militants et sympathisants, nos électeurs, se mobilisent chacun à leur façon : des actions concrètes de solidarité, comme le montre ce numéro 2 de notre newsletter, des prises de position, des analyses, des propositions. Rien n’est contradictoire. Tout se complète. L’essentiel est de garder sa boussole, le cap sur le Printemps.

Sophie Camard, tête de liste du Printemps Marseillais pour le 1er secteur

Consulter toute la newsletter

Le Printemps Marseillais a décidé de transformer sa plateforme d’actions de campagne en cartographie des actions de solidarité dans notre Ville : Cliquer ici


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *