Conseil d’arrondissement du 1er secteur
Élection de la Maire de secteur
Dimanche 12 juillet 2020

Discours de Sophie CAMARD

Madame la Maire,
Mesdames, Messieurs les Adjoints à la Maire de Marseille,
Chers collègues, conseillers municipaux, conseillers d’arrondissement,
Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie pour votre vote et j’honore avec fierté ce mandat de Maire du 1er secteur de Marseille.

C’est votre vote, en harmonie avec le vote des Marseillaises et des Marseillais de ce secteur. Tête de liste du Printemps marseillais, j’ai en effet choisi de rester fidèle au mandat du peuple, comme je l’avais annoncé pendant la campagne.

Pourquoi ce choix ? Ce n’est pas un choix personnel, ce n’est pas le résultat de tractations. C’est un choix politique.

Pendant des semaines de campagne, les habitants m’ont parlé d’abandon, d’incompréhension. C’est d’autant plus étonnant dans un centre-ville si fréquenté, si animé, qui est non pas une « vitrine », mais le cœur battant de notre ville.

J’aime ces hommes et ces femmes que j’ai rencontrées. Ils sont remplis d’espoirs mais aussi de doutes, de colères. J’aime leur soif de s’exprimer, leurs questions pour comprendre « pourquoi ça ne marche pas ? », « pourquoi on n’a pas de réponse ? ».

Je sais que les événements tragiques de la rue d’Aubagne ont été au cœur d’une émotion collective et d’une mobilisation forte qui n’appartient à personne… ou à tous, finalement. J’y ai participé en simple citoyenne parmi d’autres. J’accorderai une attention sensible aux habitants de Noailles. Mon premier geste est déjà de rester à leurs côtés.

Bien sûr, je serai la Maire de TOUTES et TOUS les habitants de ce secteur, qu’ils habitent dans le 1er ou dans le 7ème, qu’ils soient riches ou pauvres. J’insiste sur ce point parce qu’il y a eu des caricatures de ce que nous sommes ou de ce que je représente.

Il est vrai que je n’aime pas les injustices et que j’ai l’indignation… facile, quand on ne prend pas soin des enfants à l’école, quand on méprise ceux qui n’ont rien, quand on abuse de son pouvoir, quand on abîme la nature et la biosphère sans lesquelles il n’y a pas de vie.

Je n’ai jamais cherché à opposer les habitants entre eux, ni à confisquer quoi que ce soit. Je suis profondément républicaine. Je me bats pour l’application du droit. Je veux préserver et valoriser ce patrimoine humain, culturel, historique, écologique que nous avons à partager en commun, à Marseille et particulièrement dans notre secteur.

Je serai Maire pour ceux qui ont voté, mais aussi pour ceux qui n’ont pas voté… parce que je voudrais les convaincre que la démocratie en vaut la peine.

A l’issue de notre mandat, je voudrais que nous mesurions ensemble les progrès accomplis dans la citoyenneté, la concertation, la transparence, la participation aux élections.

Pour mettre en pratique cet engagement, j’ai pris de premières décisions dans l’organisation de l’exécutif de la mairie de secteur :

  • Le poste de premier adjoint sera consacré à la démocratie participative et à la vie associative ;
  • Le poste de deuxième adjointe sera celui de l’état civil mais aussi de la citoyenneté, de l’accès aux droits et du service civique ;
  • Chaque adjoint aura en charge une thématique et un quartier, couvrant l’ensemble du secteur, sans oublier le Frioul et le littoral.

Viendront ensuite tous nos engagements et thématiques de campagne dont je vous demanderai de ne pas juger l’importance par rapport à un numéro dans un tableau d’adjoints.

Depuis notre élection, je mesure l’impatience et les attentes à notre égard. Beaucoup expriment des frustrations sur ce qui marche mal dans notre ville. Nous allons nous mettre au travail pour accomplir notre projet, non pas de faire de Marseille une ville « normale » ou de l’aseptiser, mais de la rendre « remarquable ». « Remarquable », c’est la : « Caractéristique de ce qui mérite d’être remarqué ou bien noté, en raison de la prouesse réalisée ».

C’est tout le sens de la devise de notre Ville : « Actibus immensis urbs fulget Massiliensis », d’origine occitane avant d’être traduite en latin, et qui signifie : « La ville de Marseille resplendit par ses hauts faits ».

Cette devise, il nous appartient de la traduire dans l’architecture, les espaces publics, les écosystèmes et le climat, les rapports humains.

Marseille est une ville profondément humaine… pour le meilleur ou pour le pire… comme on dit dans les mariages qui sont célébrés dans ce lieu. Je l’ai compris quand j’ai déposé mes valises non loin d’ici, à la gare Saint-Charles, il y a 17 ans. C’est ma ville d’adoption mais je m’y sens bien parce que j’ai compris qu’au delà de nos origines et lieux de naissance : « Nous sommes tous des enfants de Marseille ! ».

Voici la liste des Adjoints à la Maire de secteur :

  1. M. Christian PELLICANI
  2. Mme Leïla BECARD
  3. M. Etienne TABBAGH
  4. Mme Agnès FRESCHEL
  5. M. Julien SORET
  6. Mme Isabelle BORDET
  7. M. Gilles ASPINAS
  8. Mme Monique ROLBERT
  9. M. Philippe CAHN

Adjoints de quartiers :
1. Mme Marie-Line LYBRECHT
2. M. Giampiero MANCINELLI
3. Mme Virginie ROCHE


1 commentaire

LAURENT CLAUDE · 3 août 2020 à 9:03

Bonsoir Madame,
Bienvenue dans le 1/7 et bon courage. Retraité Militaire depuis avril 2009, également chargé de la vie scolaire au collège Notre Dame de la Major depuis septembre de la même année. Remarié avec 4 filles à charge âgées de 17 ans, 14 ans et des jumelles de 12 ans.
Je suis également Président de l’Amicale des Anciens Combattants de Troupes de Marine et Anciens d’Outre-Mer.

Mon épouse était gérante d’un salon de coiffure situé au 55 rue d’Aubagne.
Le 12 février 2020 suite à un arrêté d’interdiction d’occupée le commerce, elle s’est retrouvé sans emploi. Nous attendons toujours la mise en ligne sur le site de la Mairie la parution de l’arrêté d’interdiction d’occupée le commerce.

Nous aurons certainement l’occasion de nous rencontrer à l’occasion de diverses activités organisées
dans le 1er ou 7ème arrondissement.

Respectueusement,
Claude LAURENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *