Newsletter n°30 du Printemps marseillais 1/7 – 25 mars 2022
Spécial Voirie

EDITO : Premiers pas sur la voirie
Après de longs mois de débats politiques, parfois houleux, une réforme de la Métropole Aix-Marseille Provence a été votée au Parlement (loi « 3DS »). Elle prévoit la possibilité pour la Ville de Marseille de retrouver son pouvoir de décision sur les investissements en voirie.
Pour cette année 2022, nous restons en transition. D’un côté, nous regrettons que la ville n’ait pas été concertée sur les grosses opérations. D’un autre côté, notre mairie de secteur a pu être entendue sur les travaux d’entretien et de petits aménagements de la voirie.
En lien avec les habitants, nous portons des projets autour de 3 axes : sécurisation des abords des établissements scolaires, développement des mobilités actives (aménagements cyclables, protection des trottoirs), sécurisation des axes et carrefours accidentogènes.
« Petits » par leur niveau de financement, ces aménagements sont en réalité importants pour améliorer la qualité de vie des habitants. Car la politique ne doit pas se résumer à de grands travaux coûteux et prestigieux, elle doit au contraire assumer sa proximité avec les préoccupations du quotidien. C’est dans cet esprit aussi que nous travaillons à libérer les trottoirs du stationnement à cheval. L’atelier « mobilités » du Cica nous accompagne dans cette démarche que nous souhaitons la plus participative possible. 

Sophie Camard, Maire du 1er secteur de Marseille, présidente du groupe Pour une métropole du bien commun
Etienne Tabbagh, Conseiller métropolitain, adjoint de secteur à la voirie, à la mobilité et à l’accessibilité

Objectif sécurité aux abords des écoles

Depuis notre élection, nous mettons toute notre énergie pour redonner une vraie place à l’enfant dans notre ville et sur la voie publique. L’année 2022 accélère cette dynamique et consacre de nombreux projets pour sécuriser des abords de tout type d’établissement scolaire ou accueillant un jeune public (crèche, école primaire, collège, lycée, parc). 
Notre exemple préféré : le projet de sécurisation de l’accès à la crèche et à l’école primaire Amédée Autran illustre bien notre volonté de protéger les enfants et les familles dans leurs déplacements du quotidien. En protégeant le passage piéton en face de la crèche (trottoir élargi + barrières), et les trottoirs de la rue qui mènent à cette crèche et l’école primaire avec des poteaux, on donne enfin de la visibilité et de l’espace au jeune public vulnérable, et à leurs parents.

Faciliter les alternatives à la voiture

La voiture n’est pas le seul moyen de se déplacer, loin de là ! Seuls 25% des déplacements dans le centre-ville de Marseille se font en voiture et plus de 2/3 des habitants du 1er arrondissement n’en ont pas. Il est donc important de faire des aménagements en faveur des piétons et des cyclistes, pour pacifier les déplacements dans l’espace public, favoriser des modes doux et non polluants. 
Cas concret : l’aménagement de la rue Espérandieu, dans le 1er (Longchamp), demandé avec insistance par des habitants du quartier, permettra ainsi de rénover le revêtement d’une chaussée et de trottoirs dégradés, de supprimer le stationnement à cheval côté pair, et d’aménager un double sens cyclable. Cette rue tant occupée par des voitures va pouvoir enfin bénéficier d’un environnement plus ouvert à tous les modes de déplacement.

Rues et carrefours accidentogènes sous surveillance

Attentifs aux dramatiques accidents qui peuvent arriver dans notre secteur, nous surveillons les aménagements inappropriés ou le mauvais entretien de la chaussée. Nous héritons en ce sens d’une situation très dégradée dans certaines rues, ce qui nous oblige à des investissements d’urgence.
Exemple : dans le 7e, la voie très empruntée et très endommagée de la rue du Capitaine Dessemond (dont le revêtement doit être rénové), ou encore le carrefour dangereux de la rue Neuve Sainte Catherine et de la rue du Chantier (passage piétons sécurisé + signalisation appuyée), sont des exemples typiques de travaux que nous devons engager au plus vite pour réduire les accidents et le danger d’une manière générale.

Textes des exemples : Etienne Tabbagh


2 commentaires

Benoit · 14 avril 2022 à 9:52

Bonjour et merci,
On ne peut que se satisfaire des différents travaux que vous souhaitez engager sur les voiries du secteur afin d’apaiser l’espace public et mieux délimiter les usages !
Cependant, en tant qu’habitant de la rue de la Bibliothèque j’aurai souhaité avoir de plus amples informations sur les travaux programmés. Est ce qu’une réunion de concertation est prévue ou au moins une réunion d’information/ diffusion d’un support pour nous présenter les travaux qui seront réalisés et leur impact sur notre vie quotidienne (nuisances sonores, délais de réalisation, cheminements, accès garage..etc) ? Merci, bonne journée

    Sophie Camard · 17 avril 2022 à 2:18

    Bonjour,
    Ce sont des travaux assez basiques d’entretien de la voirie et de création d’emplacements vélos mais nous allons voir cela avec la Métropole pour plus de précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *